REPUBLICA DEMOCRATICA OCCITANA



 


Vendredi 7 juillet 2007

 

 

 

 

Communiqué de presse

 

du Gouvernement Provisoire Occitan

 

             __________________________________________________

 

 

                           Pour une réelle alternance en Occitanie?

 

 Le Gouvernement Provisoire Occitan note l'arrivée sur la scène politique d'un "Contre - Gouvernement", présidé par le député socialiste, Jean-Marc Ayrault...

Ce type d’initiative a déjà été inauguré par François Mitterrand en 1965, alors dans l’opposition, sous le règne du Général de Gaulle...

 

 

Ceci confirme, s’il en était besoin, que nous avons eu raison de proclamer à Toulouse, au printemps 2007, la 1ère République Fédérale et Démocratique des Pays d'Oc, et de promouvoir la mise en place du seul et unique "Gouvernement Provisoire Occitan" existant à ce jour. Les Occitans ne seront jamais mieux servis que par eux-même pour défendre leurs droits et leurs libertés.

 

 

D'après l'AFP, le député Arnaud de Montebourg, au sein de ce Contre-Gouvernement, serait chargé sous le vocable de prospective de la construction, d'un laboratoire politique capable de formuler des contre-propositions afin de bâtir une alternative et finalement l'alternance.

Il est clair que ce contre - gouvernement de la gauche radicale et socialiste, n'a pas pour objet de remettre en question, le pouvoir issu des urnes. Les Français,et une bonne part des Occitans viennent d'élire démocratiquement un Président de droite, Nicolas Sarkosy, et un gouvernement composite (UMP/UDF et quelques ex-Socialistes), qui disposent d'une majorité UMP au parlement élu par les électeurs .En conséquence, le Gouvernement provisoire Occitan respecte ce choix .

 

…/…

 

Le Gouvernement provisoire Occitan, dans le cadre de relations constructives, avec l'ensemble des forces de progrès, appuie  toute démarche permettant des avancées  politiques, pour le développement des langues régionales et en faveur d'une réelle alternance politique en Occitanie.

 

 

 Nous attendons aussi, que ce contre - gouvernement décline les modes d'application d'un processus démocratique permettant d'aboutir à une réelle autonomie planifiée, et  qu'il se positionne sur  le devenir économique des Pays d'Oc, dans le domaine de l’emploi et de la viticulture, dont la situation ne cesse de s’aggraver depuis des décennies.

 

 

 

 

                                                           Le Président

 

 

 

 

 

Miqueu AGUILERA